Accueil

Paysagiste français du XIXième siècle de l’école de Wissant,
Un artiste talentueux oublié au fil du temps.
Parcourez cette collection unique,
Découvrez l’homme, son univers et ses oeuvres.

Voici un extrait de l’article écrit par Marc Hürner (l’artiste dans son siècle), propriétaire de la collection, qui explique comment tout a commencé: « Son fils Emmanuel a grandi au 80 avenue Bel Air et y est resté toute sa vie sans travailler, entouré des œuvres de son père et de sa mère, Mme de Reul. C’est dans cette immense maison que j’ai eu le plaisir de rencontrer le fils car mes parents y louaient un grand appartement. De 1969 à 1990, j’ai eu l’occasion de rencontrer à de multiples reprises Emmanuel Stievenart qui me parlait souvent de son père, de Wissant et d’une époque où tout était tellement différent. Il vivait reclus entouré des souvenirs. C’est peut-être du fait de sa fortune que Fernand Stievenart n’a jamais fait les démarches qu’il eut fallu faire pour faire connaître son œuvre au fil des années. Petit à petit, Emmanuel Stievenart m’a donné des tableaux de son père dont il ne savait que faire et d’autres ont été achetés. Il m’a également confié comme s’il me faisait don d’un trésor l’ensemble du fond d’atelier de son père, y compris sa palette, des centaines d’esquisses et le grand chevalet. C’est ainsi qu’est né le devoir de mémoire. J’ai décidé il y a quelque temps déjà de tenter de donner à l’œuvre de Fernand Stievenart la place qu’elle méritait. »